Présentation du cabinet

Soutien, conseils et intervention éducative à domicile

Une éducatrice chez moi,
c’est quoi ?

Le cabinet libéral a été créé en 2013 de la volonté de Célia JEANNEROD MONNIER et Aline JANET toutes deux éducatrices spécialisée diplômées d’état de proposer des accompagnements complémentaires à ce qui existe. L’objectif premier est de proposer des accompagnements individuels dans l’attente et en complémentarité des établissements existants. Les actions du cabinet visent alors à soutenir les familles, travailler des compétences à domicile et envisager l’avenir.

En 2015, suite à un changement d’orientation professionnelle, Aline JANET n’intervient plus au domicile mais reste tout de même investis dans nos projets.

En 2016, Célia accueille dans le cabinet une première collaboratrice, Nadège ARDOUIN, intervenante éducative, puis en 2018, une deuxième collaboratrice, Laura BIGOT, intervenante éducative également.

Aujourd’hui, nous travaillons principalement sur :

  • Des interventions à domicile
  • Des guidances parentales à domicile également.
  • Des interventions en établissement pour guider les équipes pour une personne ou plusieurs (sur demande des parents ou de l’institution).
  • Des activités collectives
  • Des week-ends « détente » regroupant 4 jeunes.

En 2019, en lien avec les attentes des familles, nous développons :

  • Des séjours « apprendre l’autonomie en logement »
  • Des « café parents » avec accompagnement des enfants.

Témoignages des familles

« Nous sommes parents d’un petit garçon de 3 ans qui souffre d’un retard global de développement, non associé à une pathologie particulière, malgré de nombreuses recherches et examens.
Nous avons rencontré Célia en janvier 2019, pour un suivi en guidance parentale afin de mettre en place la méthode ABA.
Nous nous retrouvons chaque semaine en appel vidéo via messenger, pour faire un point sur l’évolution de Marius et nous apporter des pistes de travail adaptées à mettre en place à la maison. Ces rendez-vous quotidiens sont très riches et d’un grand soutien.
Depuis janvier, grâce aux conseils bienveillants de Célia, les progrès n’ont cessé d’envahir notre quotidien … En effet, en quelques mois l’attention de notre petit garçon, qui était quasi inexistante, s’est nettement améliorée ; ses acquisitions motrices se sont multipliées ; sa compréhension s’est beaucoup développée et il commence à entrer dans le langage (les syllabes se diversifient, quelques mots commencent à apparaître avec de la signification !). Ainsi grâce à Célia, nous savons désormais qu’avec beaucoup de patience et de rigueur tout est possible, et notre espoir va grandissant…
Certes, cette méthode demande un investissement personnel important, mais les progrès se font très vite remarquer et la motivation n’en est que plus grande ! »

La famille de Marius

« Passer du temps avec des copains , rien de plus naturel mais pas facile à réaliser pour nos jeunes en situation de handicap. Lors d’un week-end, 4 jeunes se retrouvent dans un gîte,  ce n’est pas la famille, ce n’est pas l’institution mais un bon moment de détente et de convivialité avec l’accompagnement qui leur est nécessaire.

Pour les interventions à domicile :
objectifs établis en fonction de la demande de la personne accompagnée et de sa famille, travail éducatif comme la communication, l’utilisation de la monnaie… Mais aussi accompagnement à la vie sociale. L’intervention à domicile permet une aide personnalisée et adaptée à la personne dans son environnement habituel. Rassurée et guidée , elle peut progresser dans ses activités quotidiennes.

Thomas progresse au niveau de la communication avec l’utilisation du « je « et « tu »; le « je » permet une prise de confiance en soi, une prise d’ initiatives ou l’expression d’ un choix ou une envie. Il a également gagner en sérénité  »

La famille de Thomas

« Nous sommes parents d’une jeune fille de 24 ans qui vit en Foyer de Vie et désireuse de pouvoir travailler.

Nous décidions, il y a 1 an de faire appel aux services d’Une Éducatrice chez Moi avec l’objectif de lui faire découvrir le milieu professionnel en bénévolat. Très rapidement, une éducatrice la prend en charge pour aller un après-midi par semaine chez un maraîcher.

L’hiver arrive et une seconde expérience à la Banque Alimentaire est mise en place, puis en alternance un temps de musique avec une autre jeune encadrée par un musicien.

Très belle expérience sur l’année avec un accompagnement bien adapté et à l’écoute des envies de notre fille. »

La famille de Mélanie